My open-hearted confession

We all have this little voice we try to shut down, the one coming from our heart before our head decides to step on it.

I spent a long time shutting it down, avoiding my emotions, listening to my head instead of my intuition. I spent a long time eyes closed.

I, for a long time, listened to my fears, I wanted to please people to be loved.

I ran away because it was easier than confronting myself to reality. My head was telling me to act like a coward, to take the easiest path, as usual.

For a long time I found myself excuses, pretexts, things were too complicated.

For a long time, I limited myself to what I thought was “Me”, it is easier to stay in what we think we know, qualities, lows, the character we think we play.

I prefered distraction over reality, addictions over introspection. The anger, the guilt, reproaches over peace. I prefered my confort zone at risk to be happy.

For a long time I’ve feared the worst would happened, focusing on the negative of life. I hurt people and people hurt me.

For a long time I’ve let the outside have more power than my inner world. For a long time I didn’t trust anybody, I protected myself behind many walls.

I thought I had to be a warrior and a pillar for everybody.

For a long time I made assumptions about what people thought, I thought I knew better. I needed control. For a long time I thought being vulnerable was being weak. We hold on, we struggle, we let ourselves be consumed by our mental, by our torrents of negative and restrictive thoughts.

But I understood the only limits were the one we created ourselves. So today, I don’t care if my sentences are incorrect, my words not elaborated enough.

I write even if I can make you feel unconfortable.

I write for myself, I write for you.

I write for love, I write because I found myself in that.

I write because it’s me.

I write because I didn’t listen to myself for a long time. I write to help and move people, at least one person, if it’s you, I see you, I’m here. It’s going to be okay.

I write because I want to bring as much as I can to this world. I don’t want to leave knowing that I haven’t questioned every single thoughts and beliefs of mine.

I write because I don’t want to ignore this voice, I write because I don’t want to ignore my heart.

I write because if you want it’s the time to listen to this voice. I write but I could scream, it would be the same. I write because I’m free, I’m not afraid anymore.

Let love in and you won’t be afraid.

Melanie


Ma confession à coeur ouvert

On a tous cette petite voix intérieure qu’on essaye d’éteindre, celle qui vient de notre cœur juste avant que notre tête prenne le dessus.

J’ai passé longtemps à faire taire cette voix, à éviter mes émotions, à écouter ma tête au lieu de mon intuition. J’ai passé longtemps à fermer les yeux.

J’ai pendant longtemps écouté mes peurs, j’ai voulu faire plaisir aux autres pour être aimé.

J’ai fui, pendant longtemps, car c’était plus simple que d’affronter la réalité.

Ma tête me disait d’agir lâchement, de prendre le chemin de la facilité comme à mon habitude.

Je me suis longtemps trouvée des excuses, des prétextes, des choses trop difficiles.

Je me suis longtemps limitée à ce que je croyais être moi, c’est plus simple de rester dans ce qu’on croit connaître, les qualités, les défauts, le personnage que l’on pense incarné.

J’ai préféré les distractions à la réalité, les addictions aux moments d’introspection. La colère, la culpabilité et les reproches à la paix.

J’ai préféré la zone de confort au risque d’être heureuse. J’ai longtemps redouté que le pire arrive, focalisé sur le négatif de la vie.

J’ai fait souffrir des gens et des gens m’ont fait souffrir.

J’ai longtemps laissé l’extérieur avoir plus de pouvoir que l’intérieur.

Pendant longtemps j’ai pas eue confiance, je me suis protégée derrière une forteresse.

J’ai cru qu’il fallait être une guerrière et un pilier pour tout le monde.

J’ai longtemps fait des suppositions sur ce que les gens pensaient, j’ai cru savoir mieux qu’eux.

J’ai eu besoin de contrôle.

J’ai longtemps pensé qu’être vulnérable c’était être faible.

On s’accroche, on se débat, on résiste et on se laisse dévorer par notre mental, par nos torrents de pensées négatives et limitantes.

Mais j’ai compris que les seules limitations qui existent sont celles que tu te crées.

Alors aujourd’hui je m’en fous si mes phrases sont pas correctes, mes mots pas assez élaborés.

J’écris même si ce que je dis peut te mettre mal à l’aise.

J’écris pour moi, j’écris pour toi.

J’écris pour l’amour, j’écris car je me suis trouvée là-dedans.

J’écris car c’est moi.

J’écris car je me suis pas écoutée pendant tellement longtemps avant.

J’écris pour toucher et aider un jour au moins une personne, sache que si c’est toi, je te vois, je suis là. Ça va aller.

J’écris car j’ai envie d’apporter tout ce que je peux à ce monde.

Je veux pas partir en sachant que j’ai pas remis en question chacune de mes pensées, de mes croyances.

J’écris car je ne veux pas ignorer cette voix, j’écris car je ne veux pas ignorer mon cœur.

J’écris car si tu as envie c’est le moment d’écouter cette voix. J’écris mais je pourrai le crier, ça serait pareil. J’écris car je suis libre, j’ai plus peur.

Laisse rentrer l’amour et tu n’auras plus peur.

Melanie

How to survive a breakup – I lost you, but I found myself, so I won

I am not going to lie, when you experience a break up you feel abandoned, frightened, alone just like a child who loses his mom in a supermarket.

« I am nothing without him »

Because you think when he ran out the door he took a part of you, of your heart, you think you’re not complete, you’re not yourself anymore.

You’re going to ask yourself : “How am I going to do without him?” and you are even going to believe that you have less value because he is not there anymore. Just like you did not exist, not the same way without his love.

So when he vanishes, there is nothing left, your whole world falls apart, your dreams, your projects, your hopes, your faith in life, your beautiful futur so neatly prepared.

In this beautiful story, you’re loosing yourself, your identity, your essence.

Now calm down two seconds and ask yourself : What is this bringing you back to ?

Why did the Universe send you this person, this story and what do you have to learn from it ?

You don’t want to hear this, I know, you want me to tell you it’s unfair, how much he screwed up and that he just lost a wonderful girl.

For sure you are a wonderful girl !

So what is all of this teaching that you don’t want to see ?

You, me, us, we are experimenting from the greatest school : Life, experiences.

You get lucky because they show you where you need to work on, open your eyes, accept and embrace.

They come to tell you « Something is not right here, be aware and align yourself ».

Don’t try to fight to have him back, don’t try to save him, don’t try to get your revenge, don’t try to hurt him.

Even if I know, you want him to suffer just as much as you do.

Don’t try to get yourself on Tinder, don’t try to fill the void in your heart with the first guy who’ll tell you three beautiful things.

Don’t look for the outside, have a look inside !

You are not desperate, life is gifting you and believe me you’re not losing anything. If this wasn’t for you, something better is on the way.

It’s the moment to learn more about yourself, it’s the moment to roll up your sleeves and dig down, deeper. It’s time to open your eyes on everything you are not aware of, it’s the moment to find you, to love you.

« Anyway I will never fall in love again, it’s too painful »

Yep, of course your ego tells you, “We stop right there, there is no way we suffer like this again. I close the gate and under no circonstences they shall be open again, alright ? Understood ?

Don’t be mad at him, it’s his job to protect you when the pain is unbearable, he is creating masks, building walls for you, to preserve you.

It’s okay no one is asking you to fall in love in 2 days, 2 weeks or 2 years. You are scared because when we love there is no security, you know everything can stop in a split second.

But then you keep hearing about the Prince in his shiny armour who’s suppose to come and save you so you could live happily ever after.

So of course you believed life was a fairy tale, that you don’t need to love yourself because someone is going to do it for you, that he is going to compensate for everything you don’t do for yourself and eventually you believed he would never leave.

SPOILER ALERT : it will hurt again and nothing is written is stones.

So take your time to heal, rebuild, to know yourself and understand your mechanisms. You are going to learn how to appreciate your beauty, how to acknowledge your talent, your value.

Please, let go on those fears about security, you will be safe and there for yourself no matter what.

Oh yes also, you will experimente again, you will meet people again, you will be in love again.

WHY ?

Because we are not made to walk through life on our own, we are hurt by a relationship but we are also going to heal, work and learn about ourselves in a relationship.

Don’t blame this other one he is only here to show you what part of you deserve a bit more love. Don’t reject the other one either because one day with the help of this miror you will see clearer.

Allow yourself, there is no need to be perfect, just you and authentic is enough.

Open up don’t resist, let the flow of life guide you.

You are about to begin the greatest journey of your life !


Comment survivre à une rupture

On va pas se mentir, quand tu subis une rupture tu te sens abandonnée, seule et effrayée, comme un enfant qui perd sa maman dans un magasin.

« Je ne suis rien sans lui »

Car en claquant la porte tu penses qu’il a emporté une partie de toi, de ton cœur, que t’es plus entière, que t’es plus toi.

Tu vas te demander comment tu vas faire sans l’autre et tu vas même croire que tu as moins de valeur car il est plus là. Un peu comme si, sans son amour tu n’existais plus de la même façon.

Alors quand il prend ses clics et ses clacs il te reste rien, ton monde s’écroule, tes rêves, tes projets, tes espoirs, ta foi en la vie, ton joli futur bien programmé.

Dans cette belle histoire tu te perds, toi, qui tu es, ton essence.

Maintenant, pose toi, calme toi deux secondes et demande toi : Qu’est-ce que ça te renvois ?

Pourquoi l’univers t’as envoyé cette personne, cette histoire, quels sont les enseignements que tu en retires ?

T’as pas envie d’entendre ça, je sais, t’as envie que je te dise combien c’est injuste, combien c’est un pauvre type, combien il a foiré avec toi et perdu une super nana.

C’est clair t’es une super nana!!

Alors qu’est-ce que cela vient t’apprendre sur toi que tu ne veux pas voir ?

Toi, moi, nous, on expérimente la plus belle école qui soit, l’école de la vie, l’école des expériences.

Et en plus on vient te donner un coup de pouce en te montrant sur quoi bosser un peu, ouvre tes yeux, accepte, apprends.

On vient te dire «Regarde y a un truc qui cloche là, observe et recentre toi sur toi-même

Cherche pas à te battre pour le récupérer, cherche pas à le sauver, cherche pas à te venger, cherche pas à le blesser. Même si je sais que tu as envie qu’il souffre autant que toi tu souffres.

Cherche pas à télécharger Tinder, cherche pas à vouloir combler le vide dans ton coeur avec le premier Kévin qui te dira 3 belles phrases.

Cherche pas à l’extérieur, regarde à l’intérieur.

Tu n’es pas désespérée, la vie te fait un cadeau et crois moi rien n’est une perte. Si ce n’était pas pour toi, c’est que quelque chose de mieux se prépare pour toi.

C’est le moment d’en apprendre plus sur toi, c’est le moment de retrousser tes manches et de creuser loin, profond. C’est le moment d’ouvrir les yeux sur tout ce dont tu n’es pas consciente encore, c’est le moment de te trouver, de commencer à t’aimer.

«  De toute façon je ne retomberai jamais amoureuse ça fait trop mal »

Oui ton ego te dit clairement, c’est terminé, stop, on arrête les dégâts, c’est hors de question de souffrir de nouveau. Je ferme les portes et on ne les ouvrent sous aucuns prétextes, tu m’as compris ?

Lui en veux pas, c’est son rôle de te protéger quand la douleur devient insupportable, il construit des masques et des murs pour toi, pour te préserver.

Mais c’est ok, personne te demande de retomber amoureuse dans deux jours, deux semaines ou deux ans.

T’as peur car quand on aime il y a pas de sécurité, tu sais que tout peut s’arrêter.

Seulement on t’a rabâché toute ta vie que le prince charmant arrivera sur son beau cheval blanc pour te sauver et ils vécurent heureux jusqu’à la fin.

Du coup tu crois que la vie c’est un conte de fées, que t’as pas besoin de t’aimer, que quelqu’un va le faire à ta place, qu’il va t’apporter tout ce que tu ne fais pas pour toi et surtout qu’il ne partira jamais.

SPOILER ALERT : Ca refera mal et rien n’est éternel.

Alors prends le temps de te reconstruire, de te connaître, de comprendre tes mécanismes. Tu vas apprendre à apprécier ta beauté, à reconnaître ton talent, ta valeur.

Et s’il-te-plait, lâche moi ces peurs reliées à la sécurité, tu seras là pour toi quoi qu’il arrive.

Ah oui et aussi, tu vas expérimenter de nouveau, tu vas rencontrer des gens de nouveau, tu vas être amoureuse de nouveau.

POURQUOI ?

Car on est pas fait pour effectuer le chemin seul, on est blessé par une relation, mais on va aussi guérir, travailler et apprendre sur soi dans une relation.

Ne blâme pas l’autre il est seulement là pour te montrer quelles parties de toi méritent un peu plus d’amour. Ne rejette pas l’autre non plus, car un jour avec l’aide de ce miroir tu y verras encore plus clair.

Autorise toi, pas besoin d’être parfait, juste authentique, toi c’est déjà pas mal.

Ouvre toi, ne résiste pas, laisse toi guider par le mouvement de la vie.

C’est le plus beau voyage de ta vie qui commence !

Melanie

You might also like..

In love with Love

In love with love because « Love » is probably the subject I’m the most passionate about, but also the one we all learn the most from. Love is everywhere, in everything, in you . Love is cool, love is soft, Love it’s me first, then you and sometimes us. It makes your blood rushes, but really the great thing about love is it gives you strength to accomplish yourself.

So I am going to speak about one of my majooooor slap in the face.

It hurts, like a bitch, it’s gut-ripping and feels like someone has torn out a piece of you.

It’s brutal, it’s so intense, just like our history. This particular image of me, on this beach will remain forever.

So you cry, but not too much cause you’re exposed in a public place. You don’t really realize yet, for now you’re sad, inconsolable, angry, you don’t understand but you stand proud.

One day you will understand, I promise, you’ll never get an explanation but somehow it doesn’t matter. You’ll understand why you went through this.

But you know what ? You’re never alone and never were. They protect you, they guide you, they are watching you, right now so listen, embrace, accept.

I was lucky because she was there when no one could understand my pain. She was there. She wasn’t pretentious enough to act like she knew the answer, she was just there and non-judgemental. This encounter shook my world few years ago, before all this, again Universe is great, we were struggling but together. Always. I am grateful every morning, to have her by my side.

When I look back at things, I can’t help but smile, life is great and everything is perfectly in place, right now. Not before, not when you’ll have this or that, just NOW. You are exactly where you need to be in your life, here, leave, breath, it’s all that matters.

Then it’s true, I got to give this to you, it shakes you like a snow globe but it’s for the best, I promise, you are just not able to see it yet. Everything is going to be alright, life is not taking a bet against you, it’s walking along your side, in your direction.

When you get that, you approach each occurrences as a new experience and a new opportunity to learn a bit more about yourself. Each time a little more.

Life has put the right people on my path because I decided I wanted something else, I did not want to be the victim anymore.

There isn’t one path to take, one miraculous person to consult, one good method, there is just what makes you sparkle. Trust yourself when it comes to find all of this. Rules don’t apply, rules don’t exist. The only rule that actually matters is the one coming from your heart.

You too, if you read this, treat yourself : make the choice of knowing your-true-self better, confront your emotions and your so dearly called demons, explore your dark side, go ahead and never look back.

I am not going to lie, it’s going to be a long ride and it’s not always going to be pleasant. It ‘s a one way trip, because when you start to open your eyes you will never want to close them again.

Accept your emotions, to be angry, express when it hurts, when it feels good, when it’s scary, cry a river and don’t hide it.

You are allowed to feel all of this, it’s ok.

They say people turns to spirituality through resilience really, one day you wake up and you decide to face the storm, to grow stronger out of these difficult experiences rather than letting them define you.

Carefull, it’s not a stroll in the park, you’ll have to learn not to swim against the tide, you’ll have to learn to let go with the flow. Forward, backward, to the left and to the right. But let’s be real here, you’ll never stop from getting slapped accross the face.

It’s frightning, but it’s worth it.

Melanie


Amoureuse de l’Amour

Amoureuse de l’Amour car le Love est sans doute le sujet qui me passionne le plus, mais aussi celui à travers lequel tu apprends le plus ! L’amour est juste présent partout, dans tout, dans toi. Le Love c’est cool, c’est doux, c’est moi d’abord, ensuite c’est toi et après c’est nous parfois. Ça vibre mais surtout ça te donne des ailes pour t’accomplir. Alors je vais parler un peu de ma plus grosse claque sentimentale.

Ça fait mal, ça te déchire de l’intérieur comme si on venait arracher une partie de toi, c’est violent, c’est tellement intense, à l’image de notre histoire. Je pense que cette image de moi sur cette plage restera gravé dans ma mémoire.

Alors tu pleures, mais pas trop t’es en public, tu réalises pas, pour l’instant tu es triste, inconsolable, en colère, tu ne comprends pas, mais tu restes fière. Un jour tu comprendras, promis, tu n’auras jamais d’explications, c’est pas ça qui compte. Tu comprendras pourquoi tu es passée par ça, par là.

Mais tu sais, le plus important, tu n’es jamais seule. On te protège, on te guide, on veille sur toi, accueille, accepte, écoute.

Je suis chanceuse car elle était là lorsque personne ne pouvait comprendre ma douleur, Elle était là. Elle avait pas la prétention de détenir la solution, elle était juste là sans jugement. Cette rencontre qui a bouleversé ma vie quelques années plus tôt, là encore l’Univers fait si bien les choses. On était au fond, mais ensemble, comme à chaque fois. Je suis encore reconnaissante tous les matins de l’avoir avec moi.

Lorsque je regarde en arrière, j’ai toujours ce petit sourire, la vie est tellement bien faite tout est parfaitement en place, maintenant, pas avant, pas quand tu auras ci ou ça, juste maintenant. Tu es exactement là où il faut dans ta vie, ici, vis, respire, c’est ça qui compte.

Alors c’est vrai, la vie te prend, elle te secoue comme une bouteille d’Orangina mais c’est pour ton bien promis, t’es seulement pas capable de le voir pour l’instant. Tout va bien elle ne mise pas contre toi mais elle marche avec toi.

Une fois que tu as compris ça, tu prends juste chaque événement comme une nouvelle expérience et une nouvelle occasion d’apprendre à te connaître un peu plus.

La vie a mise les bonnes personnes sur ma route, car j’ai décidé que je voulais autre chose, je voulais plus être la victime. Il n’y a pas LA bonne voie à prendre, la personne miracle à consulter, la bonne technique, il y a juste ce qui te fais vibrer toi. Fais toi confiance pour trouver cette personne, cette chose ou cette pratique qui te conviens, les règles n’existent pas.

La seule règle qui compte c’est celle de ton cœur.

Toi aussi, un jour si tu lis cela, fais toi ce cadeau. Décide d’apprendre à te connaître, fais face à tes émotions, fais face à ce que tu appelles tes démons, explore ta partie sombre, fonce et ne te retourne pas.

Je ne vais pas te mentir, tu vas commencer un long chemin pas toujours agréable, un aller sans retour, car quand tu commences à ouvrir les yeux tu ne voudras jamais les refermer.

Accepte tes émotions, soit en colère, exprime quand ça fait mal, quand ça fait du bien, quand ça fait peur, verse des torrents de larmes et ne t’en caches pas. T’as le droit de ressentir tout ça, c’est ok.

On dit que les gens se tournent souvent vers la spiritualité par résilience. Effectivement, un jour tu te réveilles et tu décides de faire face à la tempête, de ressortir plus fort de ces expériences difficiles, plutôt que de les laisser te définir.

Attention, c’est pas une promenade de santé, il va falloir que tu apprennes à ne plus nager à contre-courant, mais à te laisser porter par ces différents mouvements. En avant, en arrière, un coup à droite, un coup à gauche, mais soyons honnêtes, tu continueras toujours à te prendre des vagues dans la gueule.

C’est terrifiant mais ça vaut le coup !

Melanie

You might also like..